Accueil Les objectifs Nos futurs développements Présentation Contact

Organisation des projets

Dans le cadre de sa politique de développement, la FEFICA cherche à développer ses compétences à la fois techniques mais également relationnelles dans un contexte de pluridisciplinarité. Le développement de ces compétences se concentre essentiellement, mais pas exclusivement, autour des axes suivants :

Energivie

La FEFICA cherchera à approfondir sa participation au programme Energivie lancé en 2003 par la Région Alsace avec le soutien de l’ADEME et de l’Union européenne qui a pour objectifs :

  • Le soutien à des opérations pilotes.
  • D'établir un partenariat avec les professionnels et industriels du bâtiment.
  • D'offrir un plan de formation des professionnels du bâtiment.
  • Une application systématique des critères de la basse consommation.
  • La recherche de solutions pour la mise en place de prêts bonifiés à long terme et d'un fonds tiers investisseur.
  • Favoriser le partage de connaissances.
  • De créer un centre de ressources sur la qualité environnementale du cadre bâti.
  • D'engager de nouvelles études de fond sur les potentiels de ressources. D'établir un plan de communication.
  • Contribuer au développement de l'emploi de la Région Alsace.
  • Inciter des entreprises à porter un conseil global en matière de rénovation thermique.

Efficacité Energétique

La FEFICA souhaite promouvoir les reports d’usages des technologies en transférant ou en couplant certains modes de consommation d’énergie fossile tel le fioul au profit d’énergie peu émettrices de gaz à effet de serre. Ces critères contribuent à la volonté d’un certain nombre de ses entrepreneurs de promouvoir et d’installer des ouvrages à haut rendement énergétique. Fédérer autour de cette valeur un nombre plus large d’entreprises adhérentes aux corporations formant la FEFICA, sera essentiel à la contribution des objectifs nationaux et régionaux.

Dans le contexte des bouleversements technologiques auxquels les métiers vont devoir faire face, la FEFICA s’engage à apporter un soutien politiquement neutre aux artisans alsaciens adhérents des corporations qui relèvent de ses métiers, et tout particulièrement aux Petites et Très Petites Entreprises (TPE), dans les domaines de la sensibilisation aux dispositifs d’efficacité énergétique, du BBC ainsi que de l’utilisation des technologies émergentes.

Le Gaz

La FEFICA maintiendra sa politique de développement du gaz car il incorpore des critères essentiels au développement durable en contribuant à la réduction d’émissions de CO2 de 25 à 30% par rapport au fioul et de 40 à 50% par rapport au charbon. Le gaz se place aujourd’hui comme l’énergie de chauffage la mieux placée par rapport aux autres énergies non renouvelables. Il est fréquemment utilisé comme élément essentiel dans l’accompagnement des énergies renouvelables dans le secteur du BBC et aux solutions techniques performantes, telles la chaudière à condensation ou l’écogénérateur. Le gaz permet de réaliser des économies d’énergies substantielles et de diviser les émissions de CO2 de moitié. Il permet de respecter les niveaux de la réglementation thermique prévue pour 2012.

Le gaz naturel a été identifié comme une énergie d’avenir dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Le Grenelle de l’Environnement

La FEFICA revendique ses actions et ses engagements avec ses près de 1500 entreprises adhérentes au travers des corporations, en prenant l’initiative de traduire le développement durable en actes dans la région Alsace. Penser durable et agir responsable sont des devises issues du Grenelle de l’Environnement pouvant être directement appliquées par la FEFICA au travers de ses réseaux d’entreprises. A ce titre, il est impératif de communiquer aux artisans les outils mis en place lors du Grenelle de l’environnement visant à ce que les particuliers puissent acquérir un logement performant sur le plan énergétique tout en bénéficiant du verdissement de tous les dispositifs d’aide à l’efficience énergétique des dis logements tels que :
  • L'éco-prêt à taux zéro qui permet aux propriétaires occupants, bailleurs ou aux copropriétés de financer des travaux jusqu’à un montant maximal de 30 000€. Il n’exige aucune condition de ressources et permet de financer des opérations de rénovation thermique.
  • Le crédit d’impôt sur les systèmes solaires thermiques et photovoltaïques, chaudières bois, chaudières fioul et gaz à condensation, PAC, systèmes de régulation programmables ainsi qui est prolongé jusqu’au 31 décembre 2012. Il prévoit notamment un plafond de dépense pluriannuel ne pouvant dépasser 8000€ pour une personne seule et 16000€ pour un couple. En ce qui concerne le chauffage au bois et la PAC, le taux de crédit d’impôt est ramené à 25% au 1er janvier 2010.
  • L’exonération d’impôt sur le revenu pour les particuliers équipés d’un système photovoltaïque dont la vente d’électricité produite n’excède pas une puissance de 3 kilowatts-crête.

L’offre Globale

La FEFICA reconnaît que les particuliers ont majoritairement recours aux artisans pour les conseiller en amont de la réalisation de leurs travaux de rénovation. Une dynamique qui représente un défi majeur pour les entreprises devant être capables de formuler leur offre de travaux en concertation avec leurs collègues des autres corps d’états, valorisant ainsi les secteurs professionnels que représente la FEFICA. Cet enjeu impose notamment que les entreprises soient en mesure d’analyser le logement, de comprendre ses caractéristiques et de proposer aux clients des solutions favorisant l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments.

Face à l’évolution des nouvelles contraintes technologiques, commerciales et juridiques, la FEFICA œuvre à communiquer aux professionnels qu’il est important de se sensibiliser afin de pouvoir répondre à la demande. Notamment, l’outil FEEbat (Formation aux économies d’énergie des entreprises et artisans du bâtiment) de formation en trois modules, permet aux professionnels du bâtiment de répondre à la demande des particuliers.

En liaison avec les organisations professionnelles régionales du bâtiment, la FEFICA soutiendra également ses artisans pour se familiariser avec des outils d’accompagnement vers une démarche globale tels que :

Bâtiments Basse Consommation (BBC)

La FEFICA a pris connaissance en octobre 2008 de la décision des députés d’adopter le Grenelle de l’Environnement afin de favoriser une transition énergétique ainsi qu’une mutation durable de notre société. Pour les professionnels, le domaine de la rénovation thermique permettra de créer près de 115 000 emplois au niveau national et constituera le principal relais de croissance du secteur dans la décennie à venir.

Plus particulièrement, la FEFICA a pris en compte l’objectif du Grenelle de l’environnement qui est de réduire pour 2050, la consommation énergétique moyenne de tous les bâtiments (anciens et neufs confondus), à 50kWh/m²/an, contre 260 actuellement. Ceci implique que dès le 1er janvier 2013, toute nouvelle construction devra être à basse consommation, et dès le 1er janvier 2021, à énergie positive.
La consommation d’énergie devra avoir baissé de 38% d’ici à 2020.

Ces objectifs ambitieux font parti intégrante des compétences des entreprises représentées par la FEFICA. En effet, cette consommation à ne pas dépasser fait appel à des besoins et des expertises techniques pour lesquels ces entreprises peuvent répondre, notamment dans les domaines de :

  • Chauffage afin de répondre à un besoin de confort tout en réduisant la consommation énergétique du bâtiment. Dans le cadre du label BBC, la production de chaleur fait généralement appel à des techniques telles que : (Guide technique effinergie)
    • La chaudière à condensation au gaz ou au fioul.
    • La pompe à chaleur ayant un COP annuel supérieur ou égal à 3.5.
    • La chaudière à bois automatisée de classe 3. o Le chauffage solaire, combinant des panneaux solaires et un système de stockage.
    • Le raccordement à un réseau de chaleur utilisant des énergies renouvelables et/ou un système de co-génération.
  • L’eau chaude sanitaire surtout si elle est optimisée et utilise l’énergie solaire. Dans ce cas, sa consommation sera de l’ordre de 10 à 25 kWhep/m².an. Dans le cadre du label BBC, la production d’eau chaude sanitaire peut faire appel à des techniques telles que : (Guide technique effinergie) :
    • L’ECS thermodynamique ou l’eau chaude sanitaire est fournie par une pompe à chaleur spécialement optimisée pour ce type d’usage, avec un COP annuel minimum de 3.
    • Les PAC sur air extrait/eau ou l’air extrait du logement peut servir au chauffage de l’eau sanitaire via une pompe à chaleur utilisant cet air vicié comme source froide. Ce système permet de récupérer la chaleur de l’air extrait sans passer par un système double flux. .
  • Auxiliaires de ventilation et de chauffage dans le but de garantir la qualité de l’air tout en limitant les consommations d’énergie pour le chauffage de l’air et le fonctionnement des ventilateurs. Dans le cadre du label BBC, deux grandes options peuvent permettre de satisfaire cet objectif : (Guide technique effinergie)
    • Réguler les débits d’air en fonction de l’occupation des logements où l’on ventilera ainsi plus pendant les périodes où le bâtiment est très occupé et moins pendant les périodes de moindre occupation.
    • Ventiler en récupérant la chaleur de l’air extrait pour réchauffer l’air entrant du logement au travers d’un système double flux avec échangeur.
  • Climatisation avec des solutions visant à réduire la consommation énergétique et dont le confort du bâtiment en été doit être au minimum équivalent au confort d’un bâtiment standard. Toutefois, le référentiel BBC ne prévoit pas d’exigences supplémentaires par rapport à la réglementation thermique en matière de confort d’été.
  • Isolation où il est nécessaire de définir une épaisseur d’isolation importante, ce qui aura pour effet de diminuer fortement les déperditions thermiques en hiver et d’apporter un meilleur confort thermique d’été.(Guide technique effinergie) Une attention particulière est portée sur le traitement de l’éventuel pont thermique de la liaison mur-toiture ainsi que de la gestion de l’étanchéité à l’air, souvent sensible à cet endroit.

Nos futurs développements : Organisation des projets - La formation - Les déchets



Les Objectifs - Nos futurs développements - Organisation des projets - La formation - Les déchets - Présentation - Contact - Infos légales